REHABILITATION DE LOGEMENTS ET TIERS-LIEUX DANS L’EURE, POUR POSTE HABITAT NORMANDIE

Sites : Broglie – Verneuil d’Avre et d’Iton – Saint-Sébastien – Etrépagny

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REHABILITATION DE 20 LOGEMENTS, CASERNE DE POMPIERS BONNEVAUX A ETAMPES, POUR I3F

Caserne de pompiers Bonnevaux, Etampes – Chantier en 2022

 

Le site de la caserne Bonnevaux accueille les 20 logements des pompiers qui sont répartis dans deux bâtiments en R+2.

Le projet prévoit l’isolation thermique des deux bâtiments et la recomposition des ouvertures. Les façades intérieures donnant sur la caserne sont équipées de persiennes métalliques sur-mesure. Les garde-corps des balcons sur les façades rue sont remplacés pour être mis en cohérence avec le nouveau projet de façade.

Le projet prévoit également la rénovation intérieure des logements et des parties communes et la requalification des espaces extérieurs qui présentent un caractère assez routier. Le sol est retravaillé pour avoir une continuité piétonne aux abords du bâti.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REHABILITATION DE 27 LOGEMENTS EN SITE OCCUPE

Asnières-sur-Seine – Etudes en cours pour I3F

 

Les 27 logements sont répartis dans deux immeubles en R+5 et R+4, le premier sur rue et le second en fond de parcelle, accessible depuis une cour commune. Les deux immeubles sont des constructions des années 30 de type HBM en brique de terre cuite avec des ouvrages de serrurerie de type art déco.

Le projet prévoit la réhabilitation thermique des deux immeubles avec le ravalement des façades, l’isolation des toitures terrasses, la mise en place d’une production d’eau chaude collective et l’isolation thermique intérieure dans les pièces humides. L’ensemble des cuisines et salles de bain des logements seront refaites.

Le projet prévoit également la rénovation des locaux communs et l’aménagement paysager de la cour.

 

 

 

 

Elévation de la façade existante sur rue avant travaux

 

Photographie de la façade existante sur cour avant travaux

 

 

 

FRICHE RIGAUD A IVRY-SUR-SEINE, QUARTIER IVRY-CONFLUENCES

Ivry-sur-Seine, quartier Ivry-Confluences – Etudes en cours pour Toit et Joie

 

L’immeuble en R+5 est un ancien hôtel inoccupé depuis plusieurs années situé dans le quartier Ivry-Confluences.

Le projet prévoit la restructuration lourde de l’immeuble pour créer 12 appartements de coordination thérapeutiques, des espaces communs, bureaux et salles d’activités.

Le projet prévoit également le ravalement de la façade sur rue et la recomposition de la façade arrière. Deux extensions viennent s’ajouter à la façade initiale qui est recomposée. Le volume des bureaux sur le coté droit vient en porte à faux surplombant la salle de vie commune du rez-de-chaussée.

Le jardin arrière est aménagé par une terrasse sur pilotis dans le prolongement de l’extension et par une série d’emmarchements en béton paysagers.

 

 

 

 

 

 

REHABILITATION DE 30 LOGEMENTS A ENGHIEN-LES-BAINS POUR I3F

Enghien-les-Bains – Etudes en cours

 

L’immeuble, construit en 1956, présente une structure porteuse en béton et des façades rideaux en bois contenant des panneaux amiantés.

Le parti pris de la réhabilitation est de reproduire la logique constructive de l’immeuble existant par l’ajout d’éléments de façades préfabriqués insérés dans la trame porteuse en béton.

Le projet prévoit la dépose complète des façades rideaux amiantées et leur remplacement par des façades préfabriquées neuves en bois avec menuiseries extérieures en aluminium, une isolation thermique extérieure en laine de bois et la pose de panneaux de façade en béton haute performance (BFUP).

Le projet comprend également la requalification du site, des stationnements et du jardin de jeux arrière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réhabilitation lourde de 30 logements à Enghien-les-Bains pour I3F – Etudes en cours

Dépôt complet et remplacement des façades par des façades rideaux en bois et panneaux préfabriqués en béton haute performance. Et requalifications des espaces communs et extérieurs ( parc de jeux ).

REHABILITATION DE 14 LOGEMENTS EN SITE SEMI-OCCUPE POUR LA RIVP

Paris 15 – Chantier en 2022 – Mise aux normes thermiques Plan Climat Ville de Paris

 

L’immeuble est une construction en R+6 de type Haussmannien regroupant 14 logements.

Les logements présentent des qualités patrimoniales (présence de poêles anciens et de boiseries murales). 

Les travaux projetés portent sur le ravalement de la façade rue et l’isolation extérieure des façades arrières donnant sur une courette étroite. Les appartements sont entièrement refaits et restructurés. Un dialogue est instauré entre les éléments neufs et les éléments patrimoniaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS

WAVRIN (59) – Concours sur invitation, pour le GROUPE SIA



…….

REHABILITATION D’ATELIERS D’ARTISTES PLACE MICHELET POUR PARIS HABITAT

Paris 4 – Chantier en 2022 – Mise aux normes thermiques Plan Climat Ville de Paris

 

Le groupe Michelet est une construction datant des années 80 qui regroupe 16 ateliers d’artistes de grande taille en duplex ou triplex. Les ateliers bénéficient de double hauteur et de larges verrières s’ouvrant sur la place Michelet et le centre George Pompidou.

Le projet prévoit la mise aux normes « Plan Climat Ville de Paris » de l’immeuble avec l’isolation complète et la modification des façades. La nouvelle écriture des façades reprend l’écriture moderne des ateliers d’artistes. Le travail en cours d’étude se réalise en échange avec l’architecte des Bâtiments de France du fait de la localisation de l’immeuble.

Les travaux comprennent également la réhabilitation des ateliers au cas par cas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REHABILITATION EN SITE OCCUPE DE 135 LOGEMENTS

Logements répartis sur deux sites (Square Mont-Blanc et rue Eugène Poubelle) à Paris 16 – Etudes en cours pour Paris Habitat

 

Les 135 logements sont répartis dans deux immeubles sur des sites distincts et à proximité l’un de l’autre. Le premier est un immeuble en L situé à l’angle de la rue Eugène Poubelle et de la voie Georges Pompidou, face à la Seine. Le second est un immeuble en U organisé autour d’un square intérieur privatif.

Les deux immeubles sont des constructions des années 30 de type HBM en briques de terre cuite avec des ouvrages de serrurerie de type art déco. Ils ont été réalisés par le même architecte et présente de nombreuses similitudes.

Le projet prévoit la réhabilitation en site occupé des 135 logements.

 

Immeuble rue Poubelle / voie Pompidou

 

 

 

Immeuble avenue Perrichont – Square Mont-Blanc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

………….

REHABILITATION DE 55 LOGEMENTS A PARIS 15, POUR TOIT ET JOIE

Paris 15 – Livré en 2020 – Mise aux normes thermiques Plan Climat Ville de Paris

 

L’immeuble, construit en 1935, présente une façade sur rue en briques de terre cuite et des ouvrages de serrurerie de type art déco en façade arrière. Au fond de la parcelle se situe une cour en longueur et un petit jardin inaccessible fermé par quatre murs hauts.

Le projet comprend la réhabilitation en site occupé des 55 logements, la réfection complète des communs et la création de locaux communs dans la cour arrière. Dans les logements, les parquets en bois et les carreaux ciments d’époque sont gardés et rénovées ; tandis que les pièces humides et cuisines sont refaites. Le jardin est ouvert et offert à la vue comme une fenêtre ouverte sur un paysage miniature.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réhabilitation de l’immeuble en site occupé. Mise aux normes Plan Climat Ville de Paris & Certification NF Habitat HQE

Maître d’Ouvrage :  ESH TOIT ET JOIE – Architecte : CIL ARCHITECTURE, Kali Vermes plantation et paysage – Surface : 2 700 m2

……….

RENOVATION D’UN IMMEUBLE CONSTRUIT PAR CLAUDE PARENT, A NEUILLY

 

 

 

*Plan de l’immeuble rue Michelis, propriété du FRAC

L’immeuble situé rue Michelis a été construit en 1966 par l’architecte Claude Parent.

Claude Parent est reconnu pour son œuvre et ses recherches sur « l’architecture oblique », pensée avec le théoricien Paul Virilio. Il débute sa carrière par la réalisation de constructions fonctionnalistes et brutalistes, avant de créer une rupture théorique par la mise en questions des principes modernistes. L’apparition de la discontinuité dans son langage architectural le conduit à développer un nouveau vocabulaire architectural, affirmant le culte de l’oblique. Ce projet d’inspiration sociale et utopique singularisa son œuvre.

L’immeuble de la rue Michelis est une construction rationnelle et fonctionnaliste datant du début de sa carrière, le milieu des années 60. Les logements présentent un plan « moderne » régulier organisé autour d’une cage d’escalier centrale.

Le bâtiment est marqué par l’utilisation du béton brut, resté en l’état sur les façades. Les finitions intérieures des logements avaient déjà été transformées lorsque nous avons débuté leur réhabilitation, à l’exception du bureau de M. Parent occupant un des étages.

Le projet consiste en la réunification et la transformation des derniers niveaux de l’immeuble pour créer un vaste appartement cohérent.

Les interventions de l’agence tendent à l’acupuncture, tant la transformation des espaces était difficile de par son classement au titre des monuments historiques contemporains, et du protectionnisme – compréhensible- des propriétaires. Nos interventions sont donc ponctuelles et créent des liens de circulation nouveaux entre les différents espaces des niveaux.

Les éléments nouveaux introduits dans les espaces sont réalisés en acier brut ou peint en noir, dans un souci de distinction constructive par rapport à la structure béton du lieu.

RESTRUCTURATION LOURDE DE LOGEMENTS SOCIAUX A PARIS, 10ème

Travaux réalisés en site occupé avec relogement interne
Mise aux Norme Plan Climat Ville de Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâtiment classé partiellement au titre des monuments historiques

Maître d’Ouvrage : E.S.H. TOIT et JOIE
Architecte : CIL ARCHITECTURE
Ingénieurs : Intégrale 4 structure, BETHAC fluides, SERGEC économie
Surface : 850 m2
Mission complète + OPC

La réhabilitation de l’immeuble de logements rue Chaudron à Paris, met à mal tous les stéréotypes sur le logement social. Ce sont ici les codes des logements sociaux qui sont revus, avec comme ligne de conduite de re-construire la ville sur la ville.

Le bâtiment est situé dans les abords du canal saint Martin à Paris, et présente des éléments classés sur la liste supplémentaire des Monuments historiques.

L’immeuble a été construit en plusieurs temps et était initialement un poste de télégraphie. Les fondations et le rez-de-chaussée en pierre datent du début du 19 ème siècle. Ils forment le socle des trois premiers niveaux construits un siècle plus tard en structure métallique et briques. La cage d’escalier et un niveau supplémentaire ont ensuite été ajoutés en 1935, de même que le bow-window en façade.

Le bâtiment qui se présente aujourd’hui à nous est donc un palimpseste de strates constructives aux styles architecturaux différents. La qualité des espaces intérieurs et des éléments de construction a parfois été effacée par le temps et les aménagements successifs de l’immeuble.

Il en résulte des appartements de styles et de plans différents à chaque étage et une toiture terrasse offrant un beau panorama sur la ville. Chaque logement diffère de son voisin et son plan est adapté à sa situation au sein du bâtiment

La restructuration complète du bâtiment conçue par l’agence ajoute une écriture supplémentaire qui a pour objet d’exprimer ces différents temps.

Les travaux sont réalisés en site occupés en déplaçant les habitants au sein du bâtiment.

La restructuration des logements vise à mettre en valeur le bâtiment par la lecture de son système constructif et la mise à nu des matériaux de finition initiaux. Les vieux parquets ont été repris, les baies en acier sont remplacées et des matériaux nobles et naturels sont employés en finition.

Chaque appartement présente donc des qualités différentes qui lui confèrent une « personnalité » singulière, loin des habitudes répétitives de bien des logements.

……….

IMMEUBLE RUE DREVET

Réhabilitation et sur-élévation d’un immeuble rue Drevet, Paris 18 ème

“have you seen a ghost ?”

 

 

 

 

 

HAVE YOU SEEN A GHOST ?

Maître d’Ouvrage :  NEXITY
Architecte : CIL ARCHITECTURE
Programme : Réhabilitation et sur-extension de l’immeuble
Surface : 960 m2

……….