30 LOGEMENTS A ENGHIEN-LES-BAINS

.

.

.

.

.

.

.

Rehabilitation lourde de 30 logements à Enghien-les-Bains pour I3F – Etudes en cours

Dépôt complet et remplacement des façades par des façades rideaux en bois et panneaux préfabriqués en béton haute performance. Et requalifications des espaces communs et extérieurs ( parc de jeux ).

14 LOGEMENTS POUR LA RIVP

.

.

.

.

.

.

Réhabilitation en site semi-occupé de 14 logements sociaux pour la RIVP – Etudes en cours 

……..

CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS

WAVRIN (59) – Concours sur invitation, pour le GROUPE SIA



…….

REHABILITATION DU GROUPE MICHELET, PARIS 4

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Réhabilitation de 14 ateliers d’artistes, Paris 4ème – Plan Climat Ville de Paris – MOU : Paris Habitat

…………

135 LOGEMENTS, PARIS 16

.

.

.

.

.

.

Réhabilitation en site occupé de 135 logements répartis sur deux sites dans le 16 ème : square Mont-Blanc et rue Eugène Poubelle

PARIS HABITAT maîtrise d’ouvrage – CIL mandataire / études en cours

.

………….

REHABILITATION DE 55 LOGEMENTS, PARIS 15 ème

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Réhabilitation de l’immeuble en site occupé. Mise aux normes Plan Climat Ville de Paris & Certification NF Habitat HQE

Maître d’Ouvrage :  ESH TOIT ET JOIE – Architecte : CIL ARCHITECTURE, Kali Vermes plantation et paysage – Surface : 2 700 m2

……….

RENOVATION D’UN IMMEUBLE CONSTRUIT PAR CLAUDE PARENT, A NEUILLY

 

 

 

*Plan de l’immeuble rue Michelis, propriété du FRAC

L’immeuble situé rue Michelis a été construit en 1966 par l’architecte Claude Parent.

Claude Parent est reconnu pour son œuvre et ses recherches sur « l’architecture oblique », pensée avec le théoricien Paul Virilio. Il débute sa carrière par la réalisation de constructions fonctionnalistes et brutalistes, avant de créer une rupture théorique par la mise en questions des principes modernistes. L’apparition de la discontinuité dans son langage architectural le conduit à développer un nouveau vocabulaire architectural, affirmant le culte de l’oblique. Ce projet d’inspiration sociale et utopique singularisa son œuvre.

L’immeuble de la rue Michelis est une construction rationnelle et fonctionnaliste datant du début de sa carrière, le milieu des années 60. Les logements présentent un plan « moderne » régulier organisé autour d’une cage d’escalier centrale.

Le bâtiment est marqué par l’utilisation du béton brut, resté en l’état sur les façades. Les finitions intérieures des logements avaient déjà été transformées lorsque nous avons débuté leur réhabilitation, à l’exception du bureau de M. Parent occupant un des étages.

Le projet consiste en la réunification et la transformation des derniers niveaux de l’immeuble pour créer un vaste appartement cohérent.

Les interventions de l’agence tendent à l’acupuncture, tant la transformation des espaces était difficile de par son classement au titre des monuments historiques contemporains, et du protectionnisme – compréhensible- des propriétaires. Nos interventions sont donc ponctuelles et créent des liens de circulation nouveaux entre les différents espaces des niveaux.

Les éléments nouveaux introduits dans les espaces sont réalisés en acier brut ou peint en noir, dans un souci de distinction constructive par rapport à la structure béton du lieu.

RESTRUCTURATION LOURDE DE LOGEMENTS SOCIAUX A PARIS, 10ème

Travaux réalisés en site occupé avec relogement interne
Mise aux Norme Plan Climat Ville de Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

Bâtiment classé partiellement au titre des monuments historiques

Maître d’Ouvrage : E.S.H. TOIT et JOIE
Architecte : CIL ARCHITECTURE
Ingénieurs : Intégrale 4 structure, BETHAC fluides, SERGEC économie
Surface : 850 m2
Mission complète + OPC

La réhabilitation de l’immeuble de logements rue Chaudron à Paris, met à mal tous les stéréotypes sur le logement social. Ce sont ici les codes des logements sociaux qui sont revus, avec comme ligne de conduite de re-construire la ville sur la ville.

Le bâtiment est situé dans les abords du canal saint Martin à Paris, et présente des éléments classés sur la liste supplémentaire des Monuments historiques.

L’immeuble a été construit en plusieurs temps et était initialement un poste de télégraphie. Les fondations et le rez-de-chaussée en pierre datent du début du 19 ème siècle. Ils forment le socle des trois premiers niveaux construits un siècle plus tard en structure métallique et briques. La cage d’escalier et un niveau supplémentaire ont ensuite été ajoutés en 1935, de même que le bow-window en façade.

Le bâtiment qui se présente aujourd’hui à nous est donc un palimpseste de strates constructives aux styles architecturaux différents. La qualité des espaces intérieurs et des éléments de construction a parfois été effacée par le temps et les aménagements successifs de l’immeuble.

Il en résulte des appartements de styles et de plans différents à chaque étage et une toiture terrasse offrant un beau panorama sur la ville. Chaque logement diffère de son voisin et son plan est adapté à sa situation au sein du bâtiment

La restructuration complète du bâtiment conçue par l’agence ajoute une écriture supplémentaire qui a pour objet d’exprimer ces différents temps.

Les travaux sont réalisés en site occupés en déplaçant les habitants au sein du bâtiment.

La restructuration des logements vise à mettre en valeur le bâtiment par la lecture de son système constructif et la mise à nu des matériaux de finition initiaux. Les vieux parquets ont été repris, les baies en acier sont remplacées et des matériaux nobles et naturels sont employés en finition.

Chaque appartement présente donc des qualités différentes qui lui confèrent une « personnalité » singulière, loin des habitudes répétitives de bien des logements.

……….

IMMEUBLE RUE DREVET

Réhabilitation et sur-élévation d’un immeuble rue Drevet, Paris 18 ème

“have you seen a ghost ?”

 

 

 

 

 

HAVE YOU SEEN A GHOST ?

Maître d’Ouvrage :  NEXITY
Architecte : CIL ARCHITECTURE
Programme : Réhabilitation et sur-extension de l’immeuble
Surface : 960 m2

……….