Appartement de R. Gary

Rénovation de l’ancien appartement de Romain Gary, rue saint Louis en l’île, à Paris – livraison en 2017

 

 

 

Blow Up, Arts&Métiers Paris

Création de 9 bureaux et d’une salle de réunion pour le Centre National des Arts et Métiers à Paris, 3ème

blow-up_picture-3

 

blowup_photo 2

 

blowup_photo 4

 

folder-5-pict-6

 

Sans titre-1

 

Maître d’Ouvrage : Centre National des Arts et Métiers
Architecte : CIL ARCHITECTURE
Surface : 300 m2 / Budget : 130 000 €
Projet réalisé en 2008

Le projet consiste à aménager pour le Musée des Arts et Métiers 6 bureaux et une salle de réunion sous les voûtes blanches du musée.

Au centre de l’espace un meuble-paroi placé sur la longueur de la mezzanine articule et sépare les bureaux de la circulation publique. A son extrémité, la salle de réunion s’ouvre par une large baie vitrée sur le hall. La paroi centrale concentre l’ensemble des rangements. Elle s’ouvre ponctuellement sur la circulation publique pour ménager des alcôves dédiées aux usages communs.

La géométrie découpée des alcôves perturbe la perspective de la paroi qui oscille selon l’angle de vision. Le dessin de la paroi questionne notre système de perception troublé par l’intervention d’un alignement géométrique imprévu. Il en résulte un objet fonctionnel et onirique dont la géométrie variable et le traitement des alcôves questionne notre appréhension du volume et sa compréhension.

LA CHAPELLE DU MUSEE DES ARTS ET METIERS

Aménagement, scénographie et création de mobilier pour la chapelle du Musée des Arts et Métiers à Paris, 3ème.

 

folder-4-pict-1

 

folder-4-pict-2

 

folder-4-pict-3

folder-4-pict-4

Client : Musée des Arts et Métiers

Architecte : CIL ARCHITECTURE
Projet réalisé en 2008

La chapelle de la nef du musée des Arts et Métiers était depuis longtemps inoccupée et faisait office de dépôt. Le salpêtre avait gagné la pierre des murs. Le premier pas pour aménager la chapelle en une salle de réception était de rendre au lieu son éclat.

Après le traitement et la réfection des pierres de la chapelle, l’aménagement intérieur se veut sobre et peu ostentatoire. Dans le respect de la fonction initiale de la chapelle, la scénographie et le mobilier dessiné sur mesure présentent des géométries minimales qui soulignent la volumétrie de la chapelle et la délicatesse des vitraux.

RESTAURANT DU THEATRE DE CHAILLOT

Concours sur invitation pour l’aménagement du restaurant et des terrasses du théâtre de Chaillot à Paris, 16ème. > PROJET LAUREAT

Sans titre-1

 

cahier des charges restaurant-

> Vue de la salle principale

Chaillot_note d'intention-autre typo.indd

 

Client : palais de Chaillot
Architecte : CIL ARCHITECTURE associé à une traiteur
Surface : 550 m2
Concours restreint – 05. 2010

Le restaurant du théâtre de Chaillot occupe une vaste salle néo-classique faisant face à la tour Eiffel et au parvis du Trocadero. Les aménagements consistent en la création d’un restaurant, un bar «lounge», un bar de jour et une terrasse extérieure. Les installations doivent être souples et mobiles pour s’adapter à différentes manifestations.

Par contraste avec les éléments architecturaux existants, et comme une strate nouvelle dans l’espace, les différentes fonctions sont réalisées par des pièces de gros mobilier en inox aux formes simples. La géométries de ces «objets architecturaux» permet leur mobilité et dialoguent avec le style néo-classique du bâtiment.

APPARTEMENT SCH01, RUE D’AUMALE PARIS IX

Restauration d’un appartement 18 ème classé au titre des monuments historiques

Schwartz_pict 1

 

Schwartz_pict 2

 

Schwartz_pict 4

 

Maître d’ouvrage : privé
Maîtrise d’oeuvre : CIL ARCHITECTURE
Localisation : Paris 9 ème
Surface : 240 m2
Budget : 95 000 €.HT

Le projet consiste en la restructuration partièlle et la rénovation d’un très bel appartement du 18 ème, classé au titre des monuments historique.

L’appartement présentait en effet de belles finitions de moulures et dorures, qui ne sont plus réaliseables à l’identique aujourd’hui, pour un coût raisonnable.
La nature du projet consiste donc à préserver certaines surfaces en l’état, et rénover d’autre, pour créer un contraste entre la patine ancienne et les finitions modernes.

La neutralité des éléments nouvellement créés souligne la finesse et les craquelure du temps sur des éléments anciens.
La qualité du résultat réside donc dans la finesse des transitions et des oppositions entre les époques de réalisation des ouvrages. Dobbarfverbwheapap .